Echappée des réserves #6

02
Avr
Echappée des réserves #6
À partir de 02/04/18 > 02/07/18
14:00 > 19:00
Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord

du 02 avril au 02 juillet – MAAP

Deux faïences Perse du 19ème siècle

L’une est décorative. Elle représente un fauconnier, décor traditionnel des demeures persanes, legs du Comte de Fleurieu. L’autre est un mihrab. Placé dans une niche, il indique la Mecque. Il y est inscrit « Yacine walkhourane hakim » un premier verset de la sourate Yacine du Coran, legs Thibal.

La technique de l’émaillage ou minâkâri, connu également sous le nom de « miniature de l’incendie » est un des éléments essentiels de l’artisanat iranien. Il comprend à la fois la peinture, la coloration et l’ornement de la surface de métaux et de tuiles par la fusion de couleurs brillantes, qui sont décorés selon des motifs et dessins finement ouvragés.

Le terme de minâ est la forme féminine de minou en persan, qui signifie le ciel. Minâ fait ainsi référence à la couleur azur du ciel.

 

 

 

Les Iraniens sont connus pour produire les objets les plus somptueux.

La beauté de l’art de l’émaillage, dépend de l’habilité de l’artiste à contrôler le feu, la terre, la couleur et l’émail.

Le grand maître de l’émaillage d’Ispahan est Shokrollâh Sani’zâdeh, dont l’ancêtre était un peintre renommé. L’une des œuvres inestimables de ce maître a été utilisée pour l’impression d’un timbre en vue de rendre hommage à l’artisanat iranien en 2008. L’objet original est conservé au Musée des arts traditionnels et de l’artisanat.